L’histoire du Séquoia géant de la FIG, ou les prémisses de « l’appel du tambour »

Comment tout a commencé

Tout est parti d’un article paru dans le journal numérique 20 minutes, expliquant que le séquoia géant de la Fédération internationale de gymnastique (FIG) serait abattu. En résumé, cet arbre géant avait fait l’objet de nombreux soins, sans qu’il ne soit possible de le sauver. Une décision de l’abattre devait être prise.

Ni une ni deux, mon épouse contacta la FIG, sans m’en parler, qui lui répondit gentiment :

« Bonjour Sarah, merci pour votre mail ; je vous explique comment nous allons faire pour le séquoia. La maison E….. SA vient faire la coupe et nous débarrasse du bois en compensation. Il leur appartiendra. Si vous désirez de ce bois il faut voir directement avec eux au tél. 079 xxx xx xx. Avec mes meilleures salutations. »

Sarah m’envoya un courriel avec une procédure : « lis d’abord l’article avant de contacter l’entreprise ».

Honnêtement, je commençai par contacter l’entreprise, en expliquant la démarche, et l’intérêt pour moi d’accueillir une partie d’un tel ancêtre. L’accueil fut positif, curieux et positif, en faits.

Cadre pour tambours chamaniques #CadreTambourChamanique#TambourChamanique#chamanisme#PratiqueChamanique#ChamanismeEnSuisse#InitiationChamanique#EveilChamanique#StageEveilChamanique#chamane#chamanique

Le déplacement

Et nous voilà partis, avec Rafito, chercher du Séquioa. Rafito est cet incroyable ami qui rend plein de choses possibles. Agriculteur et bien plus encore, il s’occupe du fourrage de nos chevaux et de leurs parcs.
Sur la route, nous nous remémorons ce moment où, quelques temps auparavant, nous avions aussi fait route vers Genève pour accueillir une « belle pièce » d’un vieux Cèdre du Liban, pour ne recueillir, en fin de compte, que deux petites pièces. Et Rafito de me dire, « j’espère que ce déplacement vaut la peine ».

 

Cadre pour tambours chamaniques #CadreTambourChamanique#TambourChamanique#chamanisme#PratiqueChamanique#ChamanismeEnSuisse#InitiationChamanique#EveilChamanique#StageEveilChamanique#chamane#chamanique

La sélection

Arrivés sur place, nul doute que le déplacement en valait la peine. C’est un peu inquiet que Rafito scrutait toutes ces énormes billes de bois, pour que nous puissions en sélectionner avec un minimum de nœuds ou de dégâts.

Cadre pour tambours chamaniques #CadreTambourChamanique#TambourChamanique#chamanisme#PratiqueChamanique#ChamanismeEnSuisse#InitiationChamanique#EveilChamanique#StageEveilChamanique#chamane#chamanique

Le chargement

Quelques 30 minutes plus tard, nous repartions avec « deux bouts de séquoia », sans nous douter qu’une des pièces pèserait 1300 kilos, et l’autre 800.

Et c’est aujourd’hui que le scieur nous a contactés pour aller rechercher les plateaux. Si la petite pièce offre passablement de bois, la toute grande a provoqué quelques surprises en arrivant à son centre. Néanmoins, cela fait déjà une jolie quantité d’un magnifique bois, dont l’histoire de cet arbre, cet arbre maître, me plaît beaucoup.

Après le sciage du bois

Dans le même temps, nous récupérerons de l’Alizé blanc, un arbre que Rafito a dû couper sur ordre de l’arrondissement forestier. Avec Cyril, aujourd’hui, nous l’avons découvert. Ni l’un ni l’autre n’en avions jamais vu, ni n’avons eu l’occasion de travailler avec. Alors, vendredi, nous allons les récupérer avec camionnette et remorque, y compris les pièces du Cèdre du Liban. Cyril, c’est cet incroyable ami charpentier, chez qui j’ai pu installer ma grosse scie à dédoubler (près de trois mètres de haut et 800 kilos), chez qui j’apprête le bois en ayant le privilège d’utiliser les machines de son entreprise de charpente.

Ce bref article pour illustrer comment, souvent, une planche, un plateau, un arbre ou une branche arrivent « par hasard » chez Kahopi. Nous avons la chance de pouvoir les garder à sécher le temps nécessaire, sous notre pont de grange. Nous avons aussi la chance de nous être équipés pour débiter ce bois, et d’avoir équipé notre petit atelier d’artisanat en conséquence. Quand je vois certaines publications de « faiseurs de cadres » et les dimensions de leurs entreprises, je trouve qu’il sort de jolies choses de nos 20 mètres carrés.

Réalisation de cadres pour tambours chamaniques

ou la naissance des cadres en préservant les propriétés de chaque essence de bois

Puis, le moment venu, nous débitons le bois, nous collons vos cadres sans dénaturer le bois, c’est-à-dire sans détrempe, ni étuvage, ni chauffage. Ce sont des techniques pour fondre la colle naturelle du bois, la lignine, et, de notre point de vue, qui leur font perdre ses propriétés spirituelles, en plus de faire perdre les propriétés mécaniques.

Ici, pour coller un cadre, j’ouvre d’abord les directions. J’appelle ensuite les esprits qui voudront bien me renforcer et m’inspirer, puis l’esprit même du bois, pour l’inviter à accueillir cette nouvelle forme, et de devenir, avec la peau, dans le même esprit, un objet rituel.

De la manière dont nous travaillons, jamais un cadre ne sera tout à fait parfait, mais, assurément, chacun sera léger et le plus intègre possible, collé dans l’intention de « soutenir la démarche spirituelle de celle ou de celui qu’il rencontrera » s’il s’agira d’un tambour destiné à la vente. Il aura été réalisé dans cette intention neutre, mais déjà chargé de « toute cette magie ».

Et lorsque la personne peut s’offrir de passer chez nous, et choisit elle-même son bois « au senti », c’est bien selon ses propres intentions qu’il est collé, et que la magie opère déjà, avant même le stage de réalisation de son tambour.

Je me réjouirai de vous accueillir, de vous renseigner, et de vous accompagner dans votre propre réalisation, lorsque vous aussi vous ressentirez « l’appel du tambour ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • dans son intégralité;
  • sans modification de contenu;
  • en faisant référence au site https://kahopi-chamanisme.ch/;
  • en mentionnant le nom de Marc Vallélian.

Contactez-nous pour un prochain stage et, qui sait, réaliser votre tambour avec un cadre en Séquoia

L’histoire de ce bois vous a touché, vous souhaitez venir réaliser un tambour en notre compagnie ou nous en commander la réalisation. Contactez-nous..

5 + 14 =